Archive

Posts Tagged ‘Sortie en salle’

AFFICHE – VORTEX

AFFICHE OFFICIELLE de VORTEX !!! [SORTIE EN SALLES] en France, le 29 Avril 2020 par Visiosfeir Distribution.
– OFFICIAL POSTER of our feature VORTEX: Theatrical Release, in France, on April 29 – by Visiosfeir Distribution!
Vortex, Christophe Karabache

Vortex, Christophe Karabache

Sortie VORTEX pour le 29 avril !

VORTEX: SORTIE EN SALLES (France) le 29 avril 2020 !
– THEATRICAL RELEASE, in France, on April 29 by Visiosfeir Distribution! 15 selections on festivals and competitions + 22 awards!

Official TRAILER: https://youtu.be/Pa8hiHL3KN0

Vortex, Christophe Karabache

Vortex, Christophe Karabache

BANDE ANNONCE OFFICIELLE:

 

29 Avril 2020: SORTIE CINEMA – VORTEX

Heureux d’annoncer la date de la SORTIE EN SALLES (en France) de notre long-métrage VORTEX: le 29 avril 2020 par Visiosfeir Distribution !!! plus de nouvelles à la rentrée 2020…
THEATRICAL RELEASE in France: April 29, 2020 by Visiosfeir Distribution! Stay Tuned..
– non official TRAILER: https://youtu.be/Og7QeC5Srk8

Vortex, Christophe Karabache

Vortex, Christophe Karabache

 

SORTIE EN SALLES: VORTEX (printemps 2020)!

We’ve got a Theatrical Distribution (in France) for our feature VORTEX – (Spring 2020…soon)!!! stay tuned for more news!
SORTIE AU CINEMA confirmée par Visiosfeir Distribution !!!
Printemps 2020 (la date sera précisée ultérieurement…) !!!

Vortex, Christophe Karabache

Vortex, Christophe Karabache, Claudia Fortunato

Prolongation: 2ème semaine au cinéma – ultravoKal

PROLONGATION: Deuxième semaine d’exploitation de notre film ‘ultravoKal‘ au cinéma !!!
– « Minimaliste, antinaturaliste, allégorique, sensualiste » (Jean-François Rauger, Le Monde)
– « La fatalité d’un drame où les pulsions se déchaînent » (Michel Amarger, Africiné Magazine)
– « Course-poursuite tragique, lentement dévorée par sa noirceur et son pessimisme » (Jean-Baptiste Tournié, Première)
Les prochaines séances: http://www.allocine.fr/seance/film-272425/pres-de-115755/
TRAILER: https://www.youtube.com/watch?v=gANce07YkLk&t=1s

 

ultravoKal, Christophe Karabache

ultravoKal, Christophe Karabache, Claudia Fortunato

ultravoKal, Christophe Karabache, Claudia Fortunato

ultravoKal, Christophe Karabache, Angelo Aybar

ultravoKal, Christophe Karabache, Angelo Aybar

Christophe Karabache

Christophe Karabache

Christophe Karabache, Claudia Fortunato

Christophe Karabache, Claudia Fortunato

 

Le Monde- ultravoKal

 Article dans LE MONDE – par Jean-François Rauger

Ultravokal » : squelette de film de genre
Minimaliste, antinaturaliste et allégorique sont les adjectifs qui viendraient à l’esprit pour décrire le cinéma de Christophe Karabache.

Depuis plusieurs années le réalisateur d’origine libanaise Christophe Karabache construit, à une cadence respectable (presque un film par an depuis 2015) une œuvre à la fois singulière et très personnelle. Minimaliste, antinaturaliste, allégorique, sensualiste sont quelques adjectifs qui viendraient à l’esprit pour décrire un cinéma préférant le trait à la surcharge, le murmure au hurlement, la ligne de basse à un exposé mélodique trop entendu.
Le récit de Ultravokal est épuré à l’extrême. Trois personnages, archétypaux. Un jeune homme, dont on devine vaguement qu’il est un déserteur, tente d’échapper à de mystérieux poursuivants. Il rencontre une femme solitaire qui le recueille, le cache, se jette dans une relation où le désir sexuel impérieux se mêle à la répulsion avant de tenter d’échapper, avec lui, à l’obstination d’un tueur tuberculeux.

Laissé délibérément à l’état d’ébauche
Un tel récit renvoie certes à une tradition romantique du cinéma mais le thème des amants en fuite est pourtant ici réduit à une épure par un usage parcimonieux des dialogues, un choix très particulier de décors, à la fois authentiques et abstraits, maison isolée au cœur d’une campagne inquiétante, voies de chemins de fer, routes départementales désertes. Ultravokal est un squelette de film de genre, une œuvre laissée délibérément à l’état d’ébauche. Tout cela, qui n’est pas exempt d’un certain sens de la pose, ne l’est pas non plus d’une certaine beauté.
https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/08/ultravokal-squelette-de-film-de-genre_5459609_3246.html

ultravoKal, Christophe Karabache, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache

ultravoKal, Christophe Karabache

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

Article dans LE MONDE par Jean-François Rauger

L’Avis du MONDE: « A VOIR » – par le critique Jean-François Rauger

« une relation où le désir sexuel impérieux se mêle à la répulsion (…) Ultravokal est un squelette de film de genre, une oeuvre laissée délibérément à l’état d’ébauche. »

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger