Archive

Posts Tagged ‘Jean-François Rauger’

Le Monde- ultravoKal

 Article dans LE MONDE – par Jean-François Rauger

Ultravokal » : squelette de film de genre
Minimaliste, antinaturaliste et allégorique sont les adjectifs qui viendraient à l’esprit pour décrire le cinéma de Christophe Karabache.

Depuis plusieurs années le réalisateur d’origine libanaise Christophe Karabache construit, à une cadence respectable (presque un film par an depuis 2015) une œuvre à la fois singulière et très personnelle. Minimaliste, antinaturaliste, allégorique, sensualiste sont quelques adjectifs qui viendraient à l’esprit pour décrire un cinéma préférant le trait à la surcharge, le murmure au hurlement, la ligne de basse à un exposé mélodique trop entendu.
Le récit de Ultravokal est épuré à l’extrême. Trois personnages, archétypaux. Un jeune homme, dont on devine vaguement qu’il est un déserteur, tente d’échapper à de mystérieux poursuivants. Il rencontre une femme solitaire qui le recueille, le cache, se jette dans une relation où le désir sexuel impérieux se mêle à la répulsion avant de tenter d’échapper, avec lui, à l’obstination d’un tueur tuberculeux.

Laissé délibérément à l’état d’ébauche
Un tel récit renvoie certes à une tradition romantique du cinéma mais le thème des amants en fuite est pourtant ici réduit à une épure par un usage parcimonieux des dialogues, un choix très particulier de décors, à la fois authentiques et abstraits, maison isolée au cœur d’une campagne inquiétante, voies de chemins de fer, routes départementales désertes. Ultravokal est un squelette de film de genre, une œuvre laissée délibérément à l’état d’ébauche. Tout cela, qui n’est pas exempt d’un certain sens de la pose, ne l’est pas non plus d’une certaine beauté.
https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/08/ultravokal-squelette-de-film-de-genre_5459609_3246.html

ultravoKal, Christophe Karabache, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache

ultravoKal, Christophe Karabache

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

Publicités

Article dans LE MONDE par Jean-François Rauger

L’Avis du MONDE: « A VOIR » – par le critique Jean-François Rauger

« une relation où le désir sexuel impérieux se mêle à la répulsion (…) Ultravokal est un squelette de film de genre, une oeuvre laissée délibérément à l’état d’ébauche. »

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

ultravoKal, Christophe Karabache, Le Monde, Jean-François Rauger

7 sorties en salles

Depuis fin 2011: 7 SORTIES AU CINEMA avec Visiosfeir Distribution!!! et la prochaine en mai 2019 !
quelques critiques:
– « Sensation pure: un mystérieux mal contemporain » (Jean-François Rauger, Le Monde)
– « Entre la caresse et la rixe » (Alain Masson, Positif)
– « Le style Karabache vomit les tièdes » (Philippe Azoury, Libération)
– « Un manifeste politico-porno qui ne laisse pas indif
férent » (Sandrine MarquesLe Monde)

– « Un désespoir séduisant » (Pierre Murat, Télérama)
– « Karabache manie la caméra comme une Kalachnikov, tirant à bout portant sur les tares de la société » (Michel Amarger, Africiné Magazine)
– « On peut saluer la constance avec laquelle Christophe Karabache refuse de céder aux facilités, n’ayant jamais peur de susciter le rejet et imposant peu à peu une empreinte qui fait toute la singularité de ses films » (Critikat)

Christophe Karabache, Visiosfeir Distribution

Christophe Karabache, Visiosfeir Distribution

séances Paris – VO

prochaine séance pour notre film Venus Obscura au cinéma: vendredi 16 mars à 20h05 au Studio Galande. Quelle « terreur inattendue » (Le Monde) ! http://www.allocine.fr/…/fichefilm-2…/critiques/spectateurs/ 

Christophe Karabache

Christophe Karabache

PROLONGATION – Venus Obscura au cinéma

 

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache

PROLONGATION: deuxième semaine d’exploitation au cinéma pour notre film ‘Venus Obscura’ – Visiosfeir Distribution
(…) une série de situations où se mêlent, avec un certain sens de la pose, travail des comédiens, considérations sentimentalo-sexuelles et retour d’un passé chargé, avant qu’un final un peu mystérieux ne fasse basculer le film vers une terreur inattendue.» (Jean-François Rauger – Le Monde)

prochaines séances à Paris (Studio Galande/MJC Picaud):
– lundi 12 mars: 22h10
– mardi 13 mars: 22h00
– mercredi 14 mars: 19h55
– vendredi 16 mars: 20h05
– mardi 20 mars: 22h00

Horaires des séances à Cannes (Studio 13/MJC Picaud):
– 28 mars: 17h45
– 29 mars: 19h30
– 30 mars: 17h45
– 31 mars: 15h00 + 19h30
http://www.allocine.fr/…/fi…/pres-de-115755/date-2018-03-18/

PREMIERE – Venus Obscura

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache, Le Monde

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache

Christophe Karabache

Christophe Karabache

 

Article dans Le Monde (version papier) -Venus Obscura

Article dans LE MONDE (version papier et demain online en entier) sur ‘Venus Obscura‘ par le fameux critique Jean-François Rauger: « Une terreur inattendue » !

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache

– « C’est le postulat d’une série de situations où se mêlent, avec un certain sens de la pose, travail des comédiens, considérations sentimentalo-sexuelles et retour d’un passé chargé, avant qu’un final un peu mystérieux ne fasse basculer le film vers une terreur inattendue. » (Jean-François Rauger – Le Monde)

Venus Obscura, Christophe Karabache

Venus Obscura, Christophe Karabache