Archive

Archive for avril 2014

ça continue au cinéma – Dodgem !

DODGEM, distribué par la société Visiosfeir, réalisé par Christophe KARABACHE, avec Vanesa Prieto et Shaker Shihane, poursuit ses projections en salles ! Après le Studio Galande à Paris, il sera à l’affiche du cinéma Le Rio à Clermont-Ferrand !

cinema-le-rio_495540

http://www.cinemalerio.com/test/dodgem/

« Un nouveau manifeste politico-porno (…)Christophe Karabache renoue avec ses obsessions dans Dodgem. Théâtre privilégié de ses films chocs, Beyrouth occupe encore une place de choix dans cette variation fantasmatique sur la perte de soi » (Le Monde)

Les séances (à partir du 7 mai):

Mercredi 7 mai : 16h30 (Ciné Senior)
Jeudi 8 mai : 20h00
Vendredi 9 mai : 18h45
Samedi 10 mai : 19h00
Dimanche 11 mai : 20h30
Lundi 12 mai : 18h15

« Dodgem fait cligner les yeux de douleurs, caressantes comme un spectacle, de douceurs, blessantes comme des pierres, jetées en pâtures aux spectateurs avec une foi vive dans la force explosive du cinéma » (Africiné)
« Pulsions de vie, de mort et de sexe au programme de cette danse macabre ampoulée entre un travesti libanais et une espagnole sexy » (Première)
« Karabache, un réalisateur torturé qui porte les cicatrices de la guerre » (Almodon)
 
« Un Liban interdit: une proposition de cinéma étrange, déroutante, grotesque, vulgaire même » (Avoir-Alire)

« Deuxième long métrage de fiction pour Christophe Karabache, qui filme des marginaux dans Beyrouth dévasté. Il veut démontrer sa radicalité en permanence » (Télérama)


« Pose radicale (…) réalisé par un sale gosse (…) Aux discours et aux idées, le réalisateur préfère l’hystérie autiste de ses personnages et la profusion de sang pour rendre compte du pourrissement d’un système » (Critikat)


« Nous ne négligerons donc pas trop rapidement le nom de Christophe Karabache » (Le Journal Cinéma du Dr Orlof)
Tech-Salle-260x185
cineConcert
Publicités
Catégories :Films

article dans Bref, Cinex 10

Article dans Bref, magazine du court-métrage, sur le DVD Cinexpérimentaux #10

http://www.brefmagazine.com/pages/edition_livres.php?id_texte=641

Le Liban dans le coeur

Avec ce dixième numéro de Cinexpérimentaux, Frédérique Devaux et Michel Amarger commencent à explorer le cinéma expérimental ou essayiste non-occidental (de précédents opus ont été consacrés à Hanoun, Marti ou Dwoskin). Un portrait du cinéaste franco-libanais Christophe Karabache (né en 1979), suivi d’un de ses films, Zone frontalière (2007), familiarisent pertinemment le spectateur avec l’univers poétique, chaotique, brut, trash et profondément juste que porte l’artiste sur les réalités qui hantent et nourrissent depuis treize ans sa filmographie.

Le cinéma de Karabache est marqué, comme il le précise lui-même, par la mort de ses parents alors qu’il n’a qu’un an, au début de la guerre du Liban – guerre et après-guerre que tous ses films documentent de manière inquiète et corrosive. Il ne peut exprimer, extérioriser, ce trauma qui l’habite, l’obsède, qu’en cherchant des équivalences plastiques aux explosions des bombes, des chairs déchiquetées, des murs éclatés, par la pratique de prises de vues hachées, le choix de caméras usagées ou imparfaites (comme la vision trouble et troublée qui l’habite), la quasi-absence de montage, la mise en avant d’éléments “choquants”: viandes, égorgements de poulets, avec en toile de fond des ruines permanentes de villes et villages.

Christophe Karabache a été membre de l’atelier de cinéma expérimental l’Etna où il a mis au point son écriture brisée, fragmentaire mais d’une grande puissance visuelle.

Zone frontalière est un peu un condensé de tous les thèmes du cinéaste. le film est un parcours chaotique, composé d’éclats d’images, entre Beyrouth et le sud du Liban, après l’invasion israélienne de juillet-août 2006, qui opposa l’état hébreu au Hezbollah et, partiellement, à l’armée régulière libanaise. très inspiré par Les écrits corsaires de Pasolini, Karabache commente, avec une voix off pleine d’une rage non contenue, les effets pervers de cette guerre, en fait jamais terminée (groupes confessionnels et ennemis de l’extérieur déchirent, encore, le temps d’un attentat ou d’une invasion éclair, le pays), où engagements divers, confessionnalisme et société de consommation cohabitent de manière obscène et où l’on croise Che Guevara dans les vitrines de certains commerces.

Zone frontalière est un “pamphlet visuel” dans lequel les dissonances entre les images, et entre les images et les sons, soutenues par un commentaire à vif, où le personnel et le social se mêlent, façonnent une vision à la fois apocalyptique et quotidienne du vécu libanais. ¢e film est dédié à la première femme que Karabache a aimée : une prostituée!

Raphaël Bassan

http://www.brefmagazine.com/pages/edition_livres.php?id_texte=641

Catégories :Articles et Interviews

4ème semaine au cinéma – Dodgem !

Dodgem prolongé au cinéma Studio Galande (Paris) pour sa quatrième semaine en salle !

dernière séance: jeudi 17 avril à 12h30

Dodgem Christophe Karabache

Catégories :Films

Article (portrait sur C.K) dans Almodon by H.H

http://www.almodon.com/Culture/Articles/9818

nouvel ARTICLE, dans Al-Modon, sur mon travail filmique (un portrait) par le critique de cinéma Hauvick Habechian (journaliste dans An-nahar, Beyrouth): « Karabache, un réalisateur torturé qui porte les cicatrices de la guerre »
« … un cinéaste agitateur… qui était un enfant sauvage et solitaire… »

كاراباش مخرج معذّب يحمل ندوب الحرب – هوفيك حبشيان

http://www.almodon.com/Culture/Articles/9818

Christophe Karabache

 

Catégories :Articles et Interviews

Interview à la radio monte carlo

http://www.mc-doualiya.com/programs/cultures-mcd/20140409-%D9%85%D9%87%D8%B1%D8%AC%D8%A7%D9%86-%D8%B3%D9%8A%D9%86%D9%85%D8%A7-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D9%84%D9%85-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%B1%D8%A8%D9%8A-%D9%81%D8%B1%D9%86%D8%B3%D8%A7

في برنامج « ثقافات » هذا الأسبوع, هدى إبراهيم تستضيف المخرج اللبناني كريستوف كاراباش الذي خرج شريطه « دودجيم » إلى صالات باريس

Mon interview (en arabe) à la radio Monte Carlo-Doualiya (Paris), dans le cadre de l’émission « Sakafat », (ma partie commence à la 35min et 46sec) animée par la journaliste Houda Ibrahim, où je parle de Dodgem et de sa sortie en salle. Rediffusion radio vendredi 11 avril et en ligne sur le net sur le lien ci-dessous. Quelques phrases traduites : « Face à la consommation et au fascisme je réponds cinématographiquement par l’hystérie des corps. Je provoque et je choque le spectateur pour toucher à sa conscience et le faire participer à l’œuvre. C ‘est un film viscéral entre l’absurdité et la cruauté.
Je m’inspire sans cesse de ma vie

http://www.mc-doualiya.com/programs/cultures-mcd/20140409-%D9%85%D9%87%D8%B1%D8%AC%D8%A7%D9%86-%D8%B3%D9%8A%D9%86%D9%85%D8%A7-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D9%84%D9%85-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%B1%D8%A8%D9%8A-%D9%81%D8%B1%D9%86%D8%B3%D8%A7

Catégories :Articles et Interviews

Troisième semaine pour Dodgem – prolongation

Troisième semaine d’exploitation pour mon long-métrage franco-libanais ‘Dodgem’ ! Une distribution de Visiosfeir, avec Vanesa Prieto et Shaker Shihane.

Toujours à l’affiche du studio galande (Paris 5ème)

prochaines séances:

Jeudi 10 avril à 12h10

Samedi 12 avril à 18h30

la page facebook du film: https://www.facebook.com/karabacheDodgem?ref=hl

vlcsnap-2014-04-07-14h53m29s99vlcsnap-2014-04-07-15h00m21s30vlcsnap-2014-04-07-14h58m07s173

 

Catégories :Uncategorized

PROLONGATION – 2ème semaine pour Dodgem !

Séances de la deuxième semaine d’exploitation de Dodgem en salle :

Jeudi 03 avril à 11h et à 22h10

Samedi 05 avril à 18h30

au cinéma Studio Galande.

Pour suivre l’actualité du film (images, anecdotes, articles, interviews, photos de la sortie, etc.) c’est sur sa page facebook: https://www.facebook.com/karabacheDodgem?ref=hl

ou sur son site officiel: http://www.dodgem-lefilm.fr/

vlcsnap-2014-02-01-01h12m21s58poster noir et blanc dodgem

 

 

Catégories :Films, Uncategorized