Accueil > Articles et Interviews, Films > commentaire sur DODGEM, vu par son auteur

commentaire sur DODGEM, vu par son auteur

« Il n’y a pas de rapport sexuel ». Impossible d’en avoir dans ce film…

On ne se parle pas, on hurle, on se frappe. L’attente/l’errance/la fuite/la mort.

Nul n’est innocent et il n’y a pas de victime à l’état pur. Dans DODGEM, l’évènement le plus spontané c’est le meurtre, ce monde qui agit par pulsion n’obéit plus au cerveau mais traîné instinctivement par des slingshots (lance-pierres). Lorsque l’homme se laisse déborder par sa nature, il redevient un « animal sauvage », mais aussi un être fragile, vulnérable, souffrant. En touchant cette nudité du sentiment, il est à la fois plus violent et plus humain.

Écorchés, traumatisés, perdus et grotesques, les personnages de ce film sont bloqués dans une spirale infernale révélant les plaies encore suintantes d’une société libanaise brutalisée par son histoire avec une mise en scène de la souffrance, une souffrance de la chair au présent, et avec un art qui se range radicalement aux côtés des enragés qui jugent avec André Breton que « la beauté sera convulsive ou ne sera pas ».

Froidement, DODGEM c’est le fascisme au quotidien d’un pays déchiqueté.

Si dans ce film, je crie comme un chien blessé, si dans ce film, je suis cru (ou glacial), c’est parce que je suis malmené par les cicatrices d’un déracinement fatal qui me frappe, me casse, me détruit et paradoxalement me donne le désir de me jeter dans les bras d’une étrangère pour un câlin joliment.

Je vous embrasse. » Christophe KARABACHE, juin 2013

Advertisements
Catégories :Articles et Interviews, Films
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :