Accueil > Articles et Interviews > critique de Télérama sur le film

critique de Télérama sur le film

Critique de TELERAMA sur ‘Too Much Love Will Kill You’

« En 2010, Christophe Karabache, documentariste et cinéaste expérimental, signe Beirut Kamikaze, docu sur les troubles politico-religieux au Liban. Il récidive avec une fiction. Dans Too much love will kill you, il se lance dans le « film d’errance », qui confronte le héros à un environnement hostile. Un genre dont La Ballade de Bruno (1977) de Werner Herzog constitue l’un des chefs-d’oeuvre… Venue à Beyrouth pour trouver du boulot, une danseuse de cabaret découvre un pays au bord de la guerre civile… Le film est un pensum, mélange de documentaire (complaisant) et d’expérimentation (vaine). Entre deux séquences de comptoir où la caméra tremble, le cinéaste étire les plans jusqu’à l’absurde et répète ad nauseam la scène où un homme découpe indéfiniment le même cadavre. Dans Beyrouth, il filme au hasard, n’importe comment et semble nous présenter ses rushs en intégralité ».— Nicolas Didier
http://www.telerama.fr/cinema/films/too-much-love-will-kill-you,437435,critique.php

Publicités
Catégories :Articles et Interviews
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :